lundi 10 septembre 2007

Retour sur la deuxième réunion du groupe OGM




3 commentaires:

Anonyme a dit…

des points cruciaux ont clairement été abordés , notamment le besoin de garantie condition majeure à tout aboutissement de règlement dans cette crise .Je ne peux m' emêcher de penser que tout ce travail ce temps aurait pu servir d' autes causes si on avait le bon sens d' interdire les ogm .

Marc Peyronnard a dit…

Dans la situation actuelle, il n'y a pas que des contaminations éventuelles, il y a des contaminations avérées, voir par exemple: Le pollen de la discorde http://www.blip.tv/file/347281/

Ensuite, il n'y a pas que l'agriculture biologique qui est menacée, pour l'instant en France, toutes les productions labéllisées sont en princpe sans OGM même pour l'alimentation des animaux... Le foie gras du Sud-Ouest pourrait en particulier souffrir d' mauvaise publicité au profit de producteurs de l'Est de l'Europe ayant choisi un moratoire sur les OGM et mettre ainsi à mal un fleuron de la gastronomie française

Un autre exemple :
Le principal client de la Coopérative Agricole Dauphinoise et plus globalement celui du département de l'Isère est l'amidonerie italienne, qui exige un maïs non OGM avec pour seuil de tolérance, le seuil de détection OGM soit 0,1%. Ce débouché représente 70% du marché de l'Isère ou 7 hectares sur dix...

A voir également pour se faire une idée du sérieux de certaines demandes d'évaluation les demandes d'expérimentation des maïs OGM sur le site du ministère de l'agriculture. Dans les dossiers fournis à la CGB (Commission du Génie Biomoléculaire) chargée d'évaluer les risques, les abeilles ne sont même pas évoquées... Cela, alors que quelques études de l'INRA annoncent que la récolte de pollen de maïs peut représenter plus de 30% de la collecte annuelle de pollen pour une ruche!

lien avec le site de la CGB
(attention adresse longue)
http://www.ogm.gouv.fr/
experimentations/
evaluation_scientifique/cgb
/CGB_avis&rapports.htm

Anonyme a dit…

Concernant la future Haute Autorité des Biotechnologies , on est en droit de se demander si cette nouvelle instance sera en mesure de faire mieux que la CGB, sachant qu' à l'occasion de la fin de son mandat le 28 juin dernier,son président sortant mr Fellous a déclaré "que la CGB soumettra à ses successeurs 3 revendications:
1, le besoin de protocoles d'analyses aux champs harmonisés
2/la pertinence de requérir un nouveau modèle d' analyses statistiques
3/et surtout,à l'adressede ses ministres de tutelle,plus de moyens financiers et humains ."
Autrement dit rien ne nous garantit le sérieux des évaluations ou avis précédents contrairement à ce que l' on a tenté de faire croire .
Va - t- on refaire de nouvelles évaluations , dans de bonnes conditions en changeant la CgB en HAB ? facile à dire mais pas facile à faire coire .