mercredi 25 juillet 2007

Interview de Nelly Boutinot, Vice-Présidente de la Ligue ROC


Q: La Ligue ROC participe à quatre des six groupes de travail de préparation au Grenelle, premières impressions?

R: D'abord et avant tout: nous avons apprécié que le Président de la République tienne parole et lance l'opération "Grenelle", opération sans précédent et qui est comme un défi. Chacune des structures participantes doit avoir assez d'imagination pour le relever et assez d'humilité pour ne pas penser que seules seront validées ses propres propositions. Le respect des autres passe par là.

Qu'il y ait des tâtonnements, quoi de plus normal: nous avons tous à inventer au fur et à mesure que nous avançons. Et si certains groupes ont quelque mal à fonctionner, il en est d'autres qui y parviennent très bien. Je dois ici dire toute ma joie, sincère, que le groupe dédié à la biodiversité soit de ceux-là. Et sans doute le choix du duo de présidence y est pour quelque chose: les deux élus qui se sont déjà distingués en organisant avec Hubert Reeves, Président de la ligue ROC, "Les assises pour la biodiversité" , en novembre dernier, travaillent sur ce dossier avec motivation et désir d'aboutir.

Q: Donc il n'était pas urgent d'attendre pour mettre nos propositions sur la table?

R: Quand nous sommes dans l'urgence écologique, la seule urgence est de dégager des premières mesures pour leur mise en oeuvre le plus tôt possible. Il faut donc connaître et hiérarchiser les propositions pour effectuer tous les rapprochements possibles.

De toutes façons nos propositions ne viennent pas d'être imaginées: elles sont le résultat sans cesse actualisé de notre longue expérience, y compris démocratique car une fédération comme FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT permet une confrontation permanente de points de vue, ceux de ses associations affiliées...
Nos propositions existent: les assumer est la moindre des choses et Hubert Reeves a bien souligné qu'elles sont offertes au débat.



Q: Il semblerait que vous n'envisagiez pas la possibilité d'un échec?

R: Quand un maçon construit un mur, il n'imagine pas qu'il va s'effondrer. Il met tout son savoir-faire en oeuvre pour que le mur soit le plus solide possible. Notre Président veille à nous insuffler un état d'esprit positif...

Q: Mais l'échec est quand même possible?

R: Je vous le dis tout net, si la belle idée de ce Grenelle échoue, les acteurs de l'échec ne seront pas de notre côté.

Nous sommes tous dans le même vaisseau spatial appelé Terre. Le garder en bon état est un souci permanent. Le Grenelle est à sa manière comme un moteur. Il faut éviter les pannes. Et surtout ne pas les provoquer.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Les chantiers dans lesquels la ligue Roc se lancent semblent très vastes. Parmi les mesures qui semblent être à l'étude quelles sont celles qui à vos yeux doivent être privilégiées. Plutôt des actions de sensibilisation ou au contraire des mesures très précises comme des incitations fiscales ?

Nelly Boutinot a dit…

réponse de Nelly Boutinot:

Nelly Boutinot roc@nordnet.fr a dit…

En réponse:
Il est vrai que notre Ligue est très mobilisée mais elle est soutenue par un nombre croissant de personnalités de haute compétence dans leur domaine d'activité et par un nombre croissant de Ligueurs de tous horizons. Dans un tel climat, les actifs sont super-actifs... Et nous comptons sur les autres associations de notre fédération pour défendre tous les autres dossiers dont nous ne nous occupons pas.
Notre Ligue a en effet pour objectif la préservation de la biodiversité dont l'humanité fait partie et dépend. Tout doit être mené à la fois: l'information du public et l'obtention de mesures précises ... d'où, par exemple, l'existence du site www.biodiversite2007.org
et la participation aux préparatifs du Grenelle.

Bien sûr, notre Ligue est à votre écoute.
Cordialement.