lundi 23 juillet 2007

France Nature Environnement rend public son cahier de propositions

Ce lundi 23 juillet 2007, débute la seconde série de réunions des six groupes thématiques du Grenelle de l’environnement. A cette occasion, la fédération France Nature Environnement et ses associations affiliées, dont la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et la Ligue ROC, qui siègent dans ces groupes, rendent public leur cahier de propositions écrites.

 Ces propositions sont sans tabous : des agro carburants aux déchets en passant par les OGM, le nucléaire, la gouvernance, le dérèglement climatique et l’érosion de la biodiversité, FNE soumet ses idées à tous les groupes de travail thématiques du Grenelle.

 Ces propositions sont celles de nos militants : elles sont le résultat de longs et passionnants échanges entre des centaines de responsables associatifs dont l’expérience est riche d’enseignements pour l’avenir. Par ailleurs, chaque proposition globale doit être illustrée par un enjeu local. Il suffit pour cela de mettre ce cahier de propositions en rapport avec notre opération « 100 chantiers pour la planète ».

 Ces propositions s’inscrivent dans un cadre précis : il n’est pas question de revendiquer des lois qui existent déjà ou d’ignorer que la France évolue dans un démocratie européenne qui a ses exigences. Il n’est pas davantage possible de croire que la question de l’urgence écologique sera réglée dans trois mois : le Grenelle ne peut être qu’un commencement, pas un aboutissement. C’est dans ce but que sont rédigées nos propositions.

Sébastien Genest, Président de la fédération France Nature Environnement explique : « Les propositions de France Nature Environnement sont le résultat de retours d’expériences et d’échanges entre responsables associatifs, mobilisés sur tous les territoires français. Elles sont à la fois ambitieuses et pragmatiques mais surtout : immédiatement applicables. Nous n’avons pas souhaité présenter un catalogue de slogans ou de constats alarmistes mille fois rabâchés mais un socle de mesures utiles pour la première phase de ce nouveau dialogue environnemental. ».

Pour Allain Bougrain-Dubourg, Président de la Ligue pour la protection des oiseaux : « Notre objectif est double : Tout d’abord : enclencher un mode de développement en phase avec les limites de la planète et le respect du vivant. Dans le même temps ; faire des associations de véritables partenaires environnementaux. Conscients de nos responsabilités envers les générations futures, nous ne proposons pas d’appliquer les lois existantes mais bien de réfléchir à ce qui reste à faire pour répondre à l’urgence écologique dans les actes ».

Hubert Reeves, Président de la Ligue ROC conclut : « Les citoyens, membres ou non de nos associations, seront appelés à exercer leur vigilance avant le Grenelle , puis à veiller à l’application des mesures qui sortiront de ce Grenelle. Nos propositions ne sont pas un dogme : elles sont au contraire un appel à l’intelligence collective. Elles tiennent compte de la complexité du monde, du local au global. Elles s’inscrivent dans un cadre juridique européen et dans un cadre économique mondial qui nous interdisent de proposer n’importe quoi. La France a maintenant l’occasion de donner un sens concret au droit de l’Homme à l’Environnement et de le défendre sans tarder, lorsqu’elle prendra la Présidence de l’Union européenne, en 2008. »


France Nature Environnement défendra ses propositions dans un esprit d’exigence, d’ouverture et d’écoute des réactions et commentaires des acteurs du Grenelle mais aussi de tous les citoyens en général.

Pour consulter le cahier présentant les propositions de France Nature Environnement, cliquez ici :

http://www.fne.asso.fr/GP/actualite/Cp/Plateforme%20FNE%20Grenelle%20VF%2022%2007%202007.pdf

3 commentaires:

clement.doedens a dit…

Enfin des informations de première main sur le déroulement de cette étape "historique" dans la prise en compte des problèmes d'environnement!!!
Une lecture rapide du cahier de propositions m'a laissé une impression mitigée: beaucoup de plans , de comités, une chambre...
mais pas tant que ça d'actions immédiatement applicables au niveau de chaque citoyen.
S'il faut attendre la réorganisation des transports publics pour réduire les GES liés aux déplacement, ça risque d'être long.Le train moins cher tout de suite, l'interdiction de tous les "sports" motorisés, le renversement du culte de la bagnole, voilà autant d'entrés qui touchent au quotidiendes gens. Peut-être est ce trop terre à terre pour être débattu dans un grenelle de l'environnement?
Ce sera sans doute la difficulté majeure de l'exercice: trouver le juste milieu entre un shéma national séduisant et un dispositif applicable largement.
C. Doedens

Anonyme a dit…

pourquoi ne peut on pas acceder au detail du cahier des propositions de FNE ?

calonnec a dit…

je ne peux pas acceder au detail du cahier de propositions FNE
le site est iloperationnel ?