vendredi 16 novembre 2007

Après Grenelle : bilan de la réunion de FNE avec Jean-Louis Borloo et Nathalie Kosciusko-Morizet

Dans un contexte d’intense dialogue social (grèves), France Nature Environnement a été reçue, ce mardi 13 novembre 2007, par Jean-Louis Borloo et Nathalie Kosciusko-Morizet, de manière à faire le point sur les conditions d’un nouveau dialogue environnemental.

Lors d’une réunion de travail qui a duré plus de deux heures, la question de l’identification des partenaires environnementaux a été longuement abordée.

Les échanges ont notamment porté sur une liste de critères de représentativité des associations, sur le statut du bénévole, sur le financement des associations qui contribuent fortement au service public de l’environnement : animation du débat public, participations aux commissions administratives, gestion des réserves naturelles, réalisation d’inventaires naturalistes, actions en justice...

Christian Garnier, Vice président de FNE souligne : « FNE note la volonté du Ministre et la Secrétaire d’État de renforcer et d’étendre l’action et le rôle des associations, piliers d’une nouvelle démocratie écologique. S’agissant des suites du Grenelle, il a été convenu que ce processus n’est pas permanent mais qu’un bilan d’étape sera organisé l’an prochain. Dans l’intervalle, au premier semestre 2008, seront déposés au Parlement un projet de loi cadre, un projet de loi sur les OGM, un projet de loi portant réforme du Conseil économique et social ».

Sans attendre, FNE tient en outre à ce que des décisions soient prises pour résorber les points noirs qu’elle a mis en avant lors du Grenelle (http://www.fne.asso.fr/GP/actualite/DP_FNE_GRENELLE.pdf)

Sébastien Genest, président de FNE est également intervenu auprès des ministres pour soutenir Christian Vélot, enseignant chercheur à l’Université Paris XI, qui rencontre actuellement des difficultés en raison de sa position sur les OGM. FNE milite pour une recherche pluraliste, contradictoire et ouverte, respectueuse de l’indépendance des chercheurs.

NB : La délégation FNE était composée de Sébastien Genest (Président FNE), Christian Garnier (Vice-président FNE), Allain-Bougrain Dubourg (Président LPO), Christophe Aubel (Administrateur FNE et Directeur Ligue ROC), Guy Janvrot (Président de Nature Centre), Pierre Beaudouin (Président de la FRAPNA), Sandrine Bélier (Juriste FNE).

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je ne crois vraiment pas que l'on puisse parler d'"intense dialogue social" à propos des grèves!
Ceci dit 2 problèmes: les associations agréées n'ont guère plus de possibilités que celles qui ne le sont pas, les fédérations d'associations ne peuvent vivre avec leurs seules cotisations. Le bénévolat ne va pas jusqu'à régler les frais de déplacement!Commet faire?
Giudicelli

pascal a dit…

Ou se trouve la traduction du Grenelle de l'Environnement dans le budget 2008 ??

FNE, va t-il nous rejouer le mythe d'Icare ?